Depuis toujours, l’humanité a expérimenté toute sorte de matériaux d’isolation. Actuellement, il y a tellement de choix possibles qu’il devient difficile de choisir. Si vous avez également quelques difficultés à décider sur le matériau isolant pour vos combles, vos murs… les prochains paragraphes pourront vous aider.

Les matériaux d’isolation à base de papier ou de bois

Le papier mâché est couramment utilisé comme matériau d’isolation. Une fois bien traitée au sel de bore, cette matière devient résistante au feu. La mise en place de l’isolation doit tout de même être faite par des spécialistes. Le bois est également un bon matériau d’isolation. Compressées, les chutes de scierie réduites en granulés offrent un bon coefficient d’isolation. Cette fibre naturelle est imperméable à l’air, mais laisse passer la vapeur d’eau.

Des alternatifs naturels au bois

Absorbant l’eau, le bois peut se décomposer. Avec le liège, vous n’aurez pas ce problème. L’écorce de bois devient imputrescible lorsqu’il est bien traité. Les panneaux d’aggloméré sont imperméables à l’eau et ne craignent pas le feu. Ils forment un excellent choix pour ceux qui cherchent un bon isolant thermique et acoustique. Il y a aussi la fibre de lin, de chanvre ou de coco, ainsi que les dérivés de la laine de mouton. Ce sont des isolants souples qui s’adaptent aux combles ou aux plafonds non géométriques.

Des matériaux isolants minéraux ou synthétiques

Actuellement, les matériaux isolants d’origine minérale sont plus répandus. Les laines de roche coûtent moins cher que la plupart des fibres naturelles. Elles ont aussi l’avantage de résister au feu. Elles peuvent être utilisées, par exemple, dans le cadre d’une technique d’isolation des combles perdus par soufflage. Par contre, la laine minérale se gorge d’eau facilement. L’isolant s’alourdit et s’affaisse pour perdre de son efficacité.
Pour les cheminées, il y a la vermiculite qui ne prend ni l’eau ni le feu. Enfin, on a les plaques en mousse de polyuréthane. Elles conviennent en milieu humide. Toutefois, lorsqu’elles brûlent, les émanations toxiques sont fatales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *