La stratégie nationale de la biodiversité pour la France, a été établie afin de concrétiser les accords et les politiques issues de l’Année internationale de la biodiversité, célébrée en 2010. À la suite de cette célébration, la France s’est vue révisée le contenu de sa stratégie nationale sur la biodiversité qui a été mise en place en 2004. Cela, afin de faire face aux engagements au niveau mondial, mais aussi pour respecter les accords européens et la politique française concernant la biodiversité.

Quelles réponses face aux enjeux internationaux ?

Face aux enjeux internationaux et les engagements pris, la France a révisé son SNB ou stratégie nationale de la biodiversité. Cette dernière a été mise en place dans le but de mettre en œuvre la CDB ou convention sur la diversité biologique dont la France a pris part en 94 et à l’issu de laquelle, la France a signé les accords sur les engagements pour des actions sur la biodiversité. Lors de l’application de cet accord, il était du rôle du ministère en charge de l’environnement de mettre en place cette stratégie. L’objectif étant d’arrêter les pertes constatées au niveau de la biodiversité. Pour ce faire, plusieurs points ont été soulignés. Cela concernait entre autre, les gènes sur l’environnement, mais aussi, la protection des espèces. Elle considère également, la limitation des pertes au niveau des habitats naturels ainsi qu’au niveau de l’écosystème. Les activités devaient alors, permettre de mettre en place des actions qui s’établissaient sur 4 axes transversaux qui permettaient d’impliquer tous les acteurs et de les mobiliser. Il s’agissait également de faire savoir et de sensibiliser l’être humain, quant à la valeur de la biodiversité. On devait aussi assurer que les politiques publiques permettent de faire évoluer les connaissances et l’imprégnation.

Quels rôles pour les outils qui ont été mis en place pour la mobilisation nationale ?

La SNB, qui avait un objectif clair entre les années 2004 et 2010 visait l’application des lois Grenelle. Les actions menées et les outils utilisés ont permis d’étendre la stratégie jusqu’en 2020. Ainsi, les instruments et outils ont été mis en place afin de permettre à tout un chacun d’agir pour le compte de la biodiversité et cela, de manière coordonnée et pour une action en société. Ces derniers sont mis en place pour que tous les acteurs soient impliqués, du plus haut niveau étatique national, jusque dans les territoires éparpillés à travers toute la France. Ces outils sont également là pour faciliter les recueils de données et de les utiliser à bon escient afin de les rendre accessibles à toute la population pour que chacun soit en connaissance de la situation de la biodiversité en France. Et enfin, ces instruments sont là pour répondre efficacement aux différentes questions concernant le changement climatique.

Posted in Bio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *