En dehors des objectifs qui lui sont propres, il existe des réglementations auxquelles une entreprise doit se conformer. Parmi elles, celles liées à l’environnement sont primordiales. L’évaluation de certains paramètres permet d’apprécier le respect de telles normes. C’est la raison d’être d’un audit environnemental.

Qu’est-ce que l’audit environnemental ?

A priori, l’audit environnemental un instrument de gestion permettant d’évaluer les procédures adoptées par une entreprise pour la protection de l’environnement. Il cadre dans le respect des responsabilités sociétales et environnementales de l’entreprise. Le diagnostic peut de ce fait, être réalisé en interne par un département de l’entreprise ou en externe par un cabinet d’audit confirmé selon les besoins et les exigences. Dans tous les cas, il porte généralement sur les aspects de l’activité ayant un rapport avec la préservation de l’écologie comme la contamination du sol, l’utilisation de l’énergie, les rejets en milieux aquatiques, etc. De ce fait, l’audit environnemental se donne pour objectif d’augmenter les performances d’une entreprise grâce à une meilleure gestion des impacts environnementaux de son exploitation.

Les étapes clés d’un audit environnemental

En fonction de sa taille et de son domaine d’activité, une organisation peut effectuer ou subir différentes formes d’audit environnemental. Ces dernières se rejoignent néanmoins sur les étapes à respecter allant de la réunion d’ouverture au suivi de l’audit en passant par cinq autres stades tous aussi indispensables. Il s’agit entre autres, de l’exécution technique, de la réunion de l’équipe d’audit, de la réunion avec la direction, de la réunion de clôture et du rapport d’audit. L’exécution technique concerne la période de réalisation de l’enquête par les auditeurs. La réunion avec l’équipe d’audits consiste en la consolidation des éléments de réponse aux enquêtes. Arrivent ensuite l’émission de recommandations et l’appréciation des pratiques environnementales de l’entreprise. À l’issue de ces initiatives, il convient de récapituler les observations, les études, les mesures et les conseils dans un seul document qui est le rapport d’audit. Dans ce rapport, les auditeurs vont mentionner des recommandations que l’entreprise devra appliquer au risque de sanctions. C’est plus tard dans la reprise des activités qu’aura lieu le suivi de l’adoption des mesures préconisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *