Le véganisme est de plus en plus populaire, ce peut être aussi bien en France que partout ailleurs dans le monde. Il s’agit d’un mode de vie plus ou moins drastique, consistant à s’habiller et à manger de façon la plus saine, la moins polluante et la moins onéreuse. Un allié incontournable de l’écologie, le véganisme est considéré pour certains chercheurs comme l’alternative par excellence pour limiter l’impact environnemental des activités quotidiennes. Mais comment devenir végan et écolo ? Voici toutes les réponses à vos questions.

Adopter une mode de vie éco-friendly


Être végan, impacte non seulement sur votre alimentation, mais aussi sur votre garde-robe et dans tous les aspects de votre vie. Certains disent que c’est un peu trop drastique. Mais si c’était la solution pour enfin sauver la planète.
Mais qu’est-ce qu’un végan ? Pour ceux qui ne le savent pas encore, un végan est une personne qui ne mange ni de viande ni de produit issu de l’exploitation animale. Donc, pas de laitage, pas d’œuf : en somme, comme les végétaliens.
Plus que cela, être un Végan c’est ne plus utiliser d’accessoire et de produit de quelques ordres que ce soit issu de l’utilisation des animaux. Donc, pas de cuire, pas de shampoing au miel, pas d’oreiller à plume d’oie, pas de saucisse de viande ou de poulet et aucun produit de beauté testé sur les animaux. Quant aux vêtements, on opte plutôt sur le tissu biologique.

Lutter pour la protection des animaux

Le but ultime du véganisme est la protection des animaux contre toutes formes d’exploitation. Pour ce faire, on ne s’autorise aucun écart de conduite afin de freiner les ardeurs des sociétés de production.
Sur un point de vue plus large cependant, on peut dire que le véganisme pourrait être un concept de vie visant à protéger aussi les ressources naturelles de la terre. D’autant plus que quelques grandes marques expertes dans la production d’aliment et d’accessoire végan ont fait l’effort de produire des articles ressemblant à s’y méprendre aux biens à la consommation classiques. Ce peut être dans les produits de beauté, mais aussi dans la nourriture.
Il reste un problème : les apports nutritifs ne sont semble-t-il pas les mêmes. Les nutritionnistes ont constaté quelques lacunes dans l’équilibre alimentaire des végans, due parait-il à l’absence de viande et de produit laitier dans la nourriture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *