Aussi baptisé toit vert ou toiture végétalisée, le toit végétal offre une bonne isolation thermique et écologique. Ce type de toiture est très commun principalement dans les pays nordiques. Les foyers français s’intéressent de plus en plus aussi à ce type de toiture, car il présente de nombreux avantages.

Les avantages du toit végétal

Le principal avantage du toit végétal est qu’il amène une valeur ajoutée à un logement. Il augmente l’isolation du toit, ce qui diminue les pertes de chaleur et favorise l’économie d’énergies. Le toit végétal permet aussi d’insonoriser la couverture de la maison. Il est aussi connu pour préserver la membrane de la toiture des rayons ultraviolets.
Comme le souligne toit-vegetalise.fr, l’un des avantages du toit végétal est aussi son côté écologique. Il contribue à l’assainissement du climat en participant à la lutte contre l’effet de serre. Cela est possible, car le toit végétal absorbe le dioxyde de carbone. Il ne faut pas également oublier que le toit végétal aide au recyclage des eaux usées dans un immeuble. Le toit végétal aide également à la régulation thermique des circulations de l’air, au captage des particules volatiles et à la conservation des eaux de pluies, ce qui permet de réduire le ruissellement au sol, les risques d’inondation et d’érosion. Enfin, le toit végétal permet aux foyers d’avoir un espace convivial verdoyant pour se ressourcer.

Quel type de toit végétal choisir ?

Le toit végétal se décline en divers modèles :
– la couverture à terrasse paysagée qui est habituellement accompagnée d’un système de végétation intensive.
– la couverture de jardin potager avec un système de végétation intensive
– la couverture résidentielle à faible pente avec un système de végétation extensive ou intensive.

L’avantage avec le toit végétal doté d’un système de végétation intensive est qu’il est léger et n’a pas besoin d’être raffermi. Il convient aussi aux grands espaces et à tous les types de couvertures. Il nécessite par ailleurs peu d’entretien et n’a pas besoin de système d’irrigation. Pour l’installation, vous n’avez pas besoin d’expertise technique. Cependant, le toit végétal doté d’un système de végétation intensive ne peut être utilisé comme un lieu récréatif. Puis, il est moins esthétique, surtout en hiver.
Si vous choisissez un toit végétal muni d’un système de végétation extensive, vous pourrez y implanter plusieurs variantes de plantes. Ce type de couverture est en outre un bon isolant et il peut être utilisé comme abris d’oiseaux ou jardins de légumes et fruits. Ce type de toit est cependant plus lourd et a besoin d’un système d’irrigation. Son coût peut être aussi élevé et une expertise est souvent requise pour son installation.
À noter que les prix d’un toit végétal varient selon son épaisseur et le type de végétation choisi. Par exemple, un toit végétal avec un système de végétation extensive coûte en moyenne 20 € à 60 €/m². Les modèles avec un système de végétation semi-intensive coûtent de 60 € à 120 €/m² en moyenne. Pour les toitures à végétation intensive, les prix peuvent atteindre les 300 €/m².

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *