L’étymologie du mot écologie revient à dire qu’elle est la science de la maison, elle vient du mot grec oikos qui signifie maison, demeure et logos qui signifie discours. Comme étant une science, elle fait appel à la biologie, la physique, la géologie, la chimie, économie … Voici quelques notions sur les principes fondamentaux d’écologie notamment la biosphère et biodiversité, le biome et la crise écologique.

Biosphère et biodiversité

Les systèmes terrestres sont composés de population, biocénose, écotones, écosystèmes marins aquatiques terrestres, et la biosphère. Cette dernière qui est la partie vivante de la planète entre dans ces systèmes. Concernant la terre proprement dite et du point de vue écologique possède plusieurs systèmes tels que l’hydrosphère, la lithosphère et l’atmosphère. On peut dire alors que la biosphère et biodiversité sont inséparables, la biosphère est le globe du vivant tandis que la biodiversité en est la diversité. Le globe est le contenant et la diversité en est le contenu.

Biomes

Les biomes sont définis par des rassemblements biogéographiques d’écosystèmes par région climatiques. Il est constitué d’une formation biogéographique compacte se trouvant sur une très grande surface. On appelle biosphère l’ensemble des biomes. On a proposé la notion de biome après avoir fait des études sur les relations entre les écosystèmes marins et les écosystèmes d’eau douce. Les biomes sont représentés à des subdivisions réparties de l’équateur vers les pôles en tenant compte de leurs contenus. Exemple concret : on ne trouve ailleurs ou nulle part les plantes aquatiques que dans les mers et les conifères dans les montagnes.

Crises écologiques/biologiques

On parle de crise écologique lorsqu’on constate que l’environnement biophysique de l’être humain, d’une espèce ou d’une population d’espèces se dégrade. Ces dégradations peuvent être dues à des facteurs écologiques abiotiques ou à cause des conséquences des déchets industriels. Cette crise peut aussi survenir lors de la surpopulation terrestre et lors de la pêche industrielle intensive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *