Il n’est jamais agréable d’accumuler des déchets à son domicile. Les déchets ont un impact négatif sur l’environnement, surtout ceux industriels. La gestion des déchets industriels par une structure habilitée est chose importante.

Le management des déchets : une obligation du producteur

Particuliers, entreprises, états, nous sommes tous producteurs de déchets. Nous en sommes donc responsables, et leur gestion nous incombe donc en premier lieu. Mais certaines entreprises en particulier, se chargent de gérer les entreprises, de façon assez particulière. Cette gestion se fait suivant un processus bien défini. Tout commence par la collecte des ordures. Après les opérations de collecte, successivement il y a le transport des ordures, le tri, la valorisation et l’élimination des déchets industriels qui sont dangereux. Si les opérations de collecte et de transport se comprennent parfaitement, ce n’est pas le cas de celles du tri, de la valorisation et de l’élimination. Alors, en quoi consistent ces différentes opérations ?

Du tri à la valorisation des déchets industriels

Le tri est une activité qui consiste essentiellement à dissocier les déchets industriels de manière adéquate. Les déchets ménagers sont ceux produits principalement par les ménages, et les petites entreprises. C’est aux grosses entreprises (surtout agricoles) que revient la production des déchets industriels.
La valorisation des déchets intervient de façon naturelle, puisque certains déchets peuvent être utiles dans d’autres domaines. Les déchets industriels se distinguent en déchets inertes, déchets dangereux et déchets banaux non-dangereux. Si l’entreprise en a l’autorisation, elle peut valoriser et recycler elle-même les déchets industriels inertes : élimination en CET Classe 3, et centre de tri-concassage. S’il s’agit de déchets dangereux, la collecte doit être faite par un collecteur agréé. S’en suivent l’élimination en CET, l’incinération, et la valorisation. Les déchets industriels banaux peuvent être réutilisés par l’entreprise, si elle en a l’autorisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *